Comment construire sa piscine

Sommaire

Décider de construire sa piscine maçonnée est un projet ambitieux qui demande de bonnes connaissances et du temps. Malgré tout, c’est une idée séduisante car elle permet de réaliser un ouvrage pérenne à moindre coût.

Après avoir préparé minutieusement votre projet, vous pouvez vous lancer dans la construction de votre piscine maçonnée avec des blocs à bancher. Certaines étapes étant particulièrement difficiles techniquement, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel pour les réaliser.

Découvrez ci-dessous les explications détaillées pour construire votre piscine maçonnée.

 

1. Préparez votre projet de construction de piscine

Choisissez l’endroit idéal pour fabriquer votre piscine

Voici quelques points importants à prendre en compte.

  • La piscine doit bénéficier d'un bon ensoleillement, et être située en partie face aux vents dominants de manière à créer un refoulement naturel des eaux vers les skimmers.
  • Pensez à la faisabilité du raccordement à l’égout.
  • Pour la construction, le terrain doit être plat. Si ce n’est pas le cas, il faudra l'aplanir. Tenez compte également de la nature du sol et prévoyez un système de drainage adapté.
  • Renseignez-vous sur les contraintes liées au plan local d'urbanisme (PLU), qui impose notamment la distance à respecter entre la piscine et les terrains voisins.

Bon à savoir : souvent une distance minimale de 3 m est imposée afin de respecter l’intimité de chacun.

Faites les démarches administratives nécessaires

  • Selon la taille de la piscine, une déclaration de travaux ou un permis de construire (pour une surface supérieure à 20 m²) sont obligatoires.
  • Si un permis de construire est nécessaire, la surface de la piscine est inclue dans la surface constructible de votre terrain.
  • Informez-vous auprès du service urbanisme de votre mairie pour être certain de respecter la réglementation en vigueur.

2. Tracez l'implantation de la piscine au sol

Une fois l’emplacement de la piscine choisi, faites son implantation au sol.

  • Votre tracé correspond aux limites intérieures de la piscine auxquelles il faut ajouter l’épaisseur du coffrage vertical (structure du bassin constituée de blocs à bancher) et un dégagement suffisant pour les fondations et le passage des canalisations.

Bon à savoir : en général, comptez entre 40 et 50 cm supplémentaires par rapport aux bords intérieurs de la piscine. Cet espace est également nécessaire pour réaliser les travaux.

  • Reportez le tracé de la piscine sur le sol avec un mètre, en vous aidant de repères (maison, clôture…). Tracez les lignez à l’aide d’une ficelle et du plâtre (ou de la peinture).
  • Vérifiez l’équerrage de votre tracé si besoin.
    • Appliquez la méthode des 3, 4, 5 : à partir de l’angle droit à contrôler, mesurer 3 m sur un côté et 4 m sur l’autre, la droite qui relie ces 2 points doit mesurer 5 m.
    • Pour un rectangle, mesurez les 2 diagonales, elles doivent être de même longueur.
  • Plantez des piquets en fer à chaque coin pour délimiter l’espace.

Bon à savoir : utilisez des piquets suffisamment longs qui dépasseront la hauteur de la fondation une fois coulée. Ils serviront ensuite de repères pour monter les murs de la piscine.

3. Creusez le sol

Bon à savoir : pour réaliser cette étape, il est indispensable d’identifier les particularités du terrain à déblayer et de savoir manier des engins de terrassement. En cas de doute, faites appel à un professionnel pour ne pas compromettre la construction de votre piscine.

Préparez les travaux d’excavation

Avant de creuser le sol, déterminez la profondeur de fouille, qui comprend l'épaisseur du radier.

  • Le radier fait office de fondation et de sol pour la piscine. Sa profondeur est fixée en tenant compte de la nature du sol et de sa stabilité.
  • Identifiez si le terrain est de nature rocheuse. Le cas échéant, le travail d’excavation sera plus long et il faudra utiliser un brise-roche.
  • Avant de creuser, plantez un piquet qui marque le point zéro de la piscine c’est-à-dire le niveau situé juste en-dessous de la margelle. Il servira de point de référence durant tout le chantier.

Bon à savoir : pensez dès à présent à une solution pour stocker et évacuer la terre retirée.

Effectuez le terrassement

Mise en garde : il est important de faire les travaux d’excavation par temps sec, afin d'éviter les glissements de terrain.

  • Creusez le sol en débutant par la zone la moins profonde, en respectant les dénivelés et la forme du bassin implantée.
  • Nivelez parfaitement le sol en l'aplanissant à l'aide d'un rouleau.
  • Vérifiez le niveau régulièrement à l’aide d’un niveau à bulle.

4. Mettez en place le radier de la piscine

Placez une couche drainante

  • Posez un film géotextile sur le fond de la piscine.
  • Mettez en place un lit de gravier d’environ 15 cm d’épaisseur, qui permettra de stabiliser le sol et de le drainer.

Bon à savoir : selon le terrain, il peut être nécessaire de compléter ce système avec un puisard à proximité de la piscine ou avec un drainage périphérique.

  • Recouvrez le lit de gravier d’un film polyéthylène.

Posez le ferraillage du radier

  • Disposez des plots de 5 cm uniformément sur tout le sol du bassin. Ils vont permettre de surélever les fers pour garantir un bon enrobage dans le béton.
  • Installez un premier treillis soudé sur toute la surface.
  • Posez un chaînage de 10 × 10 cm pour couvrir le bassin dans les différentes longueurs.
  • Mettez en place sur le chaînage un deuxième treillis soudé. De cette manière, les 2 treillis sont espacés de 10 cm.

Important : les treillis et le chaînage doivent être solidement attachés, bien ancrés dans le sol et parfaitement de niveau.

  • Posez également des chaînages verticaux sur le pourtour du radier. Veillez à bien les fixer au ferraillage pour qu’ils conservent leur position verticale lors du coulage du radier.

Bon à savoir : ces fers, qui dépasseront de la fondation, seront pris dans les blocs à bancher lors du montage des parois afin de former un ensemble, sol et murs, solidaire une fois le béton coulé.

Placez la bonde de fond et le coffrage périphérique

  • Positionnez la bonde de fond à l'endroit le plus profond du bassin, à la bonne hauteur (elle affleurera le sol fini de la piscine).
  • Raccordez-la au système de filtration.

Bon à savoir : vérifiez toujours l’étanchéité du raccord avant de couler le béton.

  • Scellez la bonde avec du ciment à prise rapide en veillant à conserver son bon positionnement.
  • Placez des planches de coffrage de 25 cm × 3 m sur tout le tour de la piscine, en vérifiant qu'il n'y a pas de jour au niveau des coins.
  • Plantez des piquets en fer derrière les planches, pour les maintenir en place.
  • Vérifiez les niveaux.

Bon à savoir : si vous souhaitez un sol en pente, la mise en œuvre est plus délicate. Ajoutez des fers verticaux qui représentent des points de niveau à suivre pour former le fond de la piscine.

Coulez le béton

Bon à savoir : prévoyez d'être plusieurs pour cette étape car il faut être réactif pour lisser le béton au fur et à mesure du coulage.

  • La quantité de béton à fabriquer pour une piscine est importante. Utilisez de préférence un camion toupie, cela vous fera gagner du temps. Si ce n’est pas possible, gâchez le béton à la bétonnière.
  • Coulez le béton dans le fond du bassin.
  • Lissez le béton au fur et à mesure avec une taloche. Servez-vous des planches de coffrage comme guides de niveau.

Bon à savoir : si vous formez un sol en pente, utilisez un béton moins liquide et respectez les points de niveau positionnés au préalable.

  • Prenez soin de ne pas emprisonner la bonde de fond dans le béton.
  • Laissez sécher quelques semaines.

5. Montez les murs de la piscine

Le plus grand soin doit être apporté à cette étape. Les niveaux et l'aplomb doivent être vérifiés régulièrement.

Montez la première longueur de blocs

  • Tirez un cordeau sur la longueur de bassin à monter, entre les 2 repères plantés aux coins avant le terrassement.
  • La pose des blocs se fait à sec sur un radier parfaitement plan.

Bon à savoir : si le support a des défauts de planéité, posez la première rangée de blocs au mortier afin de reprendre les imperfections de niveau.

  • Positionnez un premier bloc à une extrémité de la rangée, en l’enfilant sur les armatures verticales.
  • Vérifiez le niveau avec le niveau à bulle et l’aplomb avec le un fil à plomb.
  • Posez les blocs suivants, les uns à la suite des autres, toujours en les enfilant sur les fers verticaux.

Bon à savoir : si besoin, pliez et déplacez les fers avec une griffe à ferrailler et une massette pour les positionner correctement par rapport aux vides des blocs à bancher.

  • Pour chaque bloc posé, vérifiez le niveau, l'aplomb ainsi que l'alignement à l’aide d’une règle de 2 m et en se référant au cordeau tendu.
  • En fin de longueur, faites une découpe du bloc avec une disqueuse si nécessaire.

Poursuivez la pose de la première rangée

  • Une fois que la première longueur est posée, tirez un cordeau sur la longueur suivante.

Bon à savoir : les cordeaux doivent se croiser à angle droit. Si ce n'est pas le cas, rectifiez l'angle.

  • Posez les blocs de la même manière.
  • Continuez la pose sur tout le pourtour de la piscine.
  • Faites toujours les coupes au niveau des angles.

Bon à savoir : lors du coulage, un coffrage des angles permettra de combler les trous des découpes.

  • Lorsque la première rangée est posée, placez 2 fers horizontaux sur les lignes de blocs dans les encoches prévues à cet effet. Attachez-les avec du fil de fer pour qu’ils restent en place lors du coulage.

Bon à savoir : pour assurer la continuité d’un ferraillage horizontal, faites chevaucher 2 fers successifs sur 40 cm environ.

  • Croisez les fers à chaque angle.

Montez les rangs suivants

  • Montez les rangs suivants selon la même méthode, en décalant les joints d’un rang sur l’autre.
  • Posez des fers horizontaux à chaque niveau.
  • Une fois tous les rangs montés, coffrez les angles des murs car des trous y sont présents du fait des découpes de blocs.

6. Posez les skimmers

Les étapes suivantes consistent à poser les éléments à sceller de la piscine : les skimmers, les refoulements, la prise balai puis les éclairages.

Attention : en prévision de l'enduit et du revêtement du bassin, une réservation de 3 cm est indispensable entre les éléments à sceller et les blocs à bancher.

Déterminez la position des skimmers

Plusieurs paramètres sont à prendre en compte.

  • Les skimmers sont posés le plus haut possible, car ils correspondent au niveau de la ligne d’eau.
  • Ils sont orientés face aux vents dominants pour faciliter la filtration.
  • Ils doivent être écartés de 1 m au minimum des coins du bassin.

Bon à savoir : en général, on prévoit 1 skimmer par plan d’eau de 25 m².

Mettez en place les skimmers

  • Une fois les murs montés, faites des réservations aux endroits où seront placés les skimmers. Pour cela, découpez les blocs à la disqueuse.
  • Si les fers horizontaux posés sur le haut des blocs gênent le passage des skimmers, déviez les fers :
    • tordez les fers de la dernière rangée à 90° vers le bas, de sorte qu'ils rejoignent ceux de l'avant-dernière rangée ;
    • une fois l'emplacement du skimmer passé, remontez les fers à 90° jusqu'au niveau de la dernière rangée.

Les skimmers seront scellés définitivement lors du remplissage des blocs avec du béton.

7. Posez les refoulements et la prise balai de la piscine

Pour poser les refoulements et la prise balai, on positionne d'abord des traversées de paroi, sur lesquelles les éléments sont ensuite vissés. 

Les refoulements

  • Les refoulements, qui permettent le brassage de l’eau, sont positionnés sur le mur opposé aux skimmers, à environ 30 cm du haut de la piscine.

Bon à savoir : dans le cas de vent tournant, adaptez l’emplacement des skimmers et des buses de manière à favoriser le brassage de l’eau.

  • Percez les blocs aux endroits prévus avec le perforateur.
  • Insérez les traversées de paroi à travers les blocs.
  • Vissez les refoulements sur les traversées.

Bon à savoir : le nombre de buses de refoulement dépend du débit de la pompe de filtration. Si la pompe a un débit de 15 m³/h, il faut 3 buses de 5 m³/h de débit par exemple.

La prise balai

La prise balai sert à brancher l’aspirateur ou le robot de piscine.

  • Placez la prise au milieu de la grande longueur pour pouvoir nettoyer toute la surface de la piscine, à environ 15 cm du haut de la piscine afin d’être accessible de l’extérieur.
  • Procédez de la même manière que pour les refoulements : percez l’emplacement dans les blocs, glissez la traversée puis branchez la prise balai.

8. Installez les projecteurs

Les projecteurs doivent être situés à environ 60 cm du haut de la piscine, de façon à éclairer au mieux l’ensemble de la piscine.

Bon à savoir : ne placez pas les projecteurs de la piscine sur la paroi face à la maison.

  • Selon les dimensions de la piscine, prévoyez d'installer un ou plusieurs projecteurs.
  • Au cours du montage des murs, faites les réservations aux endroits voulus.
  • Positionnez et scellez les projecteurs avec du ciment.
  • Faites passer le tuyau PVC fourni avec les projecteurs dans les blocs. Il servira à faire passer les fils électriques.

9. Remplissez les blocs avec du béton

Le remplissage ou banchage des blocs avec du béton fixe la structure de la piscine.

Bon à savoir : organisez-vous pour faire cette étape en une seule fois afin d’avoir un béton homogène.

Coulez les murs

  • Gâchez du béton à la bétonnière (voir plus haut).
  • Coulez le béton dans les poches verticales des blocs.
  • Remuez le béton avec un fer pour être sûr que le béton coule jusqu'au fond (car les fers horizontaux peuvent gêner). Soyez particulièrement vigilant au niveau des éléments à sceller.

Bon à savoir : le béton doit toujours être bien remué pour éviter la formation de poches d'air qui fragiliseraient la construction.

  • Coulez progressivement, en faisant plusieurs tours de piscine successifs, afin de répartir la pression sur les blocs.

Posez les skimmers et formez l’arase des murs

  • Posez les skimmers aux endroits réservés et scellez-les avec du ciment à prise rapide.
  • Coffrez le haut de la piscine, sur toute sa périphérie. Partez du niveau des skimmers et positionnez le haut des planches de coffrage 5 cm plus haut.
  • Coulez l'arase en vérifiant régulièrement le niveau.
  • À l'aide d'une règle, lissez l’arase en prenant appui sur le coffrage.

10. Posez l'enduit sur les murs et coulez la chape au sol

Bon à savoir : les enduits créent l'étanchéité de la piscine. N'hésitez pas à faire appel à un professionnel car cette étape est assez difficile techniquement.

Des enduits mal appliqués seront sources de problème dans le temps : décollement, manque d'étanchéité, etc. Voici quelques recommandations pour appliquer correctement les enduits.

Préparez la pose de l’enduit

  • Travaillez par temps sec mais sans forte chaleur ni vent.
  • Nettoyez parfaitement les murs de la piscine avant de commencer le travail.
  • Posez une planche de coffrage sur le haut de piscine en la faisant dépasser de l’épaisseur de l’enduit souhaité. Elle vous servira de repère pour régler uniformément l’enduit sur les murs.
  • Préparez votre enduit selon les consignes du fabricant. Il doit être ni trop épais ni trop liquide.

Appliquez l’enduit

  • Humidifiez les murs de la piscine.
  • Appliquez une première couche d'enduit à la taloche ou à la machine à projeter.
  • Projetez l’enduit et dressez-le avec une règle dans le sens vertical puis horizontal.

Bon à savoir : il est préférable de travailler à 2. Le premier projette l’enduit et le deuxième fait le dressage à la règle dans les 2 sens.

  • Respectez le temps de séchage nécessaire.
  • Effectuez la deuxième couche comme précédemment, de manière à obtenir l'épaisseur finale.
  • Lissez l’enduit avec un grand couteau à enduire.
  • Vérifiez l'aplomb de la dernière couche, qui doit être parfait.
  • Laissez sécher le temps nécessaire.

Coulez la chape au sol

  • Commencez par nettoyer parfaitement le radier de la piscine.
  • Posez des niveaux (avec des tasseaux de bois par exemple) sur tout le sol de la piscine. Ils serviront de repères lors du coulage du mortier hydrofuge.
  • Humidifiez le radier de la piscine à l'aide d'un jet d'eau.
  • Couler le mortier et tirez-le à la règle de façon à ce qu'il soit de niveau.

11. Posez le revêtement de votre piscine

Si vous avez opté pour un enduit de finition étanche à l’étape précédente, vous pouvez laisser l’enduit brut. Sinon il existe plusieurs types de revêtement possibles.

Ici, nous avons envisagé un carrelage.

Bon à savoir : vous devez prévoir un enduit hydrofuge avant de carreler, car ce revêtement n’assure pas l'étanchéité de la piscine.

  • Choisissez un carrelage adapté à l'extérieur. Privilégiez la qualité, gage de durabilité.
  • La technique de pose du carrelage est semblable à la pose sur tous les supports.
  • Commencez par carreler les parois.
  • Carrelez ensuite le sol.

 

12. Effectuez le raccordement, le remblaiement et les finitions

Le raccordement

La tuyauterie, le système de filtration et l'alimentation électrique sont reliés au local technique. Cette étape est très technique et difficile à mettre en œuvre. C'est pourquoi il est conseillé de faire appel à un professionnel pour la réaliser.

Le remblaiement

Une fois le raccordement terminé, il est temps de passer au remblayage.

  • Opérez avec une brouette ou au tractopelle. Dans ce dernier cas, il faut utiliser un engin léger et intervenir délicatement pour ne pas abîmer la structure de l’ouvrage.
  • Afin de limiter le tassement, remblayez avec une première couche de gravier sur 20 cm environ.
  • Poursuivez le remblayage avec de la terre en procédant par couches successives sur tout le tour de la piscine.

La pose des margelles

  • Balayez le béton de l’arase pour obtenir une surface de pose propre et plane.
  • Positionnez les premières margelles aux angles de la piscine avec un débord de 3 cm environ.
  • Tendez un cordeau entre les angles qui suit les débords des margelles, puis faites une pose à sec, sans mortier, en aménageant un joint régulier (1 cm environ).

Bon à savoir : si besoin, faites les découpes des margelles à la disqueuse.

  • Préparez le mortier.
  • Posez les margelles sur un lit de mortier, en commençant par un angle.

Bon à savoir : si des coulures de mortier tombent dans le bassin, n’oubliez pas de les nettoyer.

  • Vérifiez leur alignement et leur planéité. Rectifiez si besoin.
  • Laissez sécher 24 heures, puis faites les joints.

La mise en eau

Dernière étape !

  • Réalisez la mise en eau le plus rapidement possible pour limiter les pressions dues au remblaiement.
  • Vous pouvez désormais profiter de votre piscine durant les beaux jours.

Ces pros peuvent vous aider