Entretenir une piscine à structure bois

Sommaire

Les piscines à structure bois sont très en vogue. Elles présentent d’indéniables qualités esthétiques, combinant la beauté d’un matériau noble et l’attrait de l’eau.

En principe fabriquées dans un bois imputrescible ou traité pour le devenir, elles sont naturellement résistantes aux intempéries. Si elles demandent un entretien régulier, c’est surtout pour des raisons esthétiques.

Sous l'action des UV et des intempéries, le bois d'une piscine, quel qu'il soit, perd de son éclat et a tendance à grisailler. Ces phénomènes sont normaux et un entretien adéquat redonnera à votre piscine sa jolie couleur de bois naturel.

Voici la marche à suivre pour entretenir une piscine à structure bois.

 

Zoom sur le bois utilisé pour la fabrication de piscines

Destiné à être souvent aspergé d'eau, le bois utilisé pour la fabrication d'une piscine à structure bois doit avant tout être imputrescible. Il en existe deux catégories :

  • Des essences de bois naturellement imputrescibles, par exemple le teck, l'iroko, le doussié, le méranti dark red, l'ébène vert, le cèdre rouge…
  • Des essences classiques, essentiellement le pin, traitées en autoclave pour devenir imputrescibles : le bois est alors imprégné à cœur, selon un procédé spécifique d'injection sous pression d'une substance fongicide et insecticide. Il est alors labellisé classe IV.

Dans les deux cas, le bois utilisé est résistant à l'humidité, aux insectes xylophages et aux champignons : à aucun moment un traitement n'est nécessaire pour éviter son pourrissement, s'il s'agit bien d'un bois de classe IV (traitement en autoclave) ou de classe V (une grande partie des essences exotiques).

À savoir : le bois vendu ou utilisé en construction, que ce soit pour les piscines ou autres, est classé en 5 catégories, de I à V selon la norme NF EN 335-2 : de la classe I convenant exclusivement pour l'intérieur, à la classe V convenant dans un environnement marin, au contact permanent avec de l'eau de mer. La classe IV correspond à un bois extérieur soumis à des humidifications fréquentes ou permanentes.

Vérifiez donc bien que le bois de votre piscine soit de classe IV ou V. Il existe malheureusement encore de rares fabricants proposant des piscines en bois de classe III : dans ce cas, il n'y a pas grand-chose à faire, sauf à vous retourner contre le vendeur si vous constatez un pourrissement du bois.

1. Nettoyez la structure bois de votre piscine

Sous l'action des éclaboussures, de la pollution végétale et des projections de terre, les margelles, plages et même les parois extérieures de votre piscine en bois se salissent.

Un bon nettoyage est alors nécessaire.

Nettoyez les parois de la piscine

Il n'y a pas de périodicité fixe à respecter, nettoyez quand le besoin s'en fait sentir en procédant de la manière suivante :

  • Ajoutez un peu de savon noir liquide dans un seau d'eau, à défaut une giclée de produit vaisselle fait l'affaire.
  • Armez-vous d'une brosse en chiendent imbibée d'eau savonneuse et frottez pour éliminer les salissures en profondeur.
  • Rincez soigneusement au jet d'eau.

À savoir : si vous possédez un nettoyeur à pression, vous pouvez l'utiliser à la place du brossage. Réglez-le sur une pression modérée.

Nettoyez les margelles et plages en bois

  • Passez fréquemment le jet du tuyau d'arrosage afin d'éliminer le gros des pollutions.
  • De temps à autre, nettoyez plus en profondeur, avec brosse et eau savonneuse ou avec le nettoyeur à pression.
  • Rincez au jet d'eau très soigneusement, pour éviter qu'un résidu savonneux ne rende les margelles glissantes.

2. Dégrisez le bois

Cette étape n'est pas toujours nécessaire, tout dépend de l'état de votre piscine. Il est également possible que les margelles et plages - surfaces horizontales soumises à l'action directe des UV - deviennent plus ou moins grises alors que les parois verticales ont conservé leur couleur.

Pour enlever la couleur grise, utilisez un produit dégriseur bois, qui élimine les taches et les grisaillements. Procédez de la manière suivante :

  • Commencez par un bon nettoyage du bois comme décrit à l'étape 1 et laissez bien sécher.
  • Si le bois est vraiment en mauvais état et très taché, poncez-le légèrement au préalable (utilisez un abrasif fin) puis dépoussiérez.
  • Agitez bien le produit dégriseur avant emploi.
  • Appliquez généreusement le produit, dans le sens des fibres du bois, avec une brosse ou un rouleau à poils longs.
  • Pour les surfaces verticales, procédez de haut en bas.
  • Procédez par petites surfaces (pas plus de 10 m² à la fois) et laissez le produit agir 15 minutes.
  • En cas de taches ou de bois très encrassé, frottez à la brosse.
  • Rincez abondamment.
  • Laissez sécher 3 jours avant d'appliquer un saturateur (indispensable après l'utilisation du produit dégriseur).

À savoir : prévoyez 1 litre de dégriseur pour 8 à 10 m² de surface.

3. Nourrissez le bois avec un saturateur

Le produit dégriseur n'est qu'un préalable : c'est le saturateur qui va faire disparaître complètement la teinte grisâtre et restituer la couleur d'origine, c'est-à-dire saturer le bois.

Le saturateur a pour but de nourrir le bois en profondeur, ce qui le protège aussi d'éventuels fendillements. C'est vraiment le produit à utiliser pour entretenir votre piscine bois, plutôt qu'une lasure, qui présente plus d'inconvénients que d'avantages dans ce cas précis.

Bon à savoir : on trouve dans le commerce des produits saturateurs contenant des agents anti UV, qui protègent le bois pendant un certain temps.

Pour appliquer le saturateur, procédez de la manière suivante :

  • Agitez bien le produit avant emploi.
  • Appliquez généreusement le saturateur avec une brosse ou un rouleau à poils longs.
  • Comme le bois absorbe de manière inégale, repassez le saturateur en plusieurs couches successives, sans temps de séchage entre les couches, jusqu'à ce que le bois soit bien imprégné et « refuse » le produit.
  • Enlevez l'excédent de produit avec un chiffon propre (le produit doit pénétrer le bois et non rester en surface).
  • Dans l'idéal, il serait nécessaire qu'il ne fasse ni froid ni humide dans les 24 heures suivant le traitement.

La fréquence d'entretien d'une piscine à structure bois dépend des paramètres extérieurs (soleil, sécheresse, pluie). En moyenne, comptez :

  • 2 applications de saturateur par an sur les surfaces horizontales (margelles et plages) ;
  • 1 application de saturateur tous les ans ou tous les 2 ans sur les parois extérieures.

La fréquence d'application du produit dégriseur est plus variable, selon les conditions météorologiques, mais aussi selon votre tolérance personnelle : un bois légèrement grisé n'est pas nécessairement désagréable à l'œil.

Ces pros peuvent vous aider