Traitement au peroxyde d'hydrogène

Sommaire

Le traitement au peroxyde d’hydrogène est plus connu du grand public sous le nom de traitement à l’oxygène actif ; il s’agit, en effet, de la forme liquide de ce produit au pouvoir hautement oxydant. Il est de plus en plus utilisé dans les piscines, car on le considère comme un des traitements les plus naturels du marché.

Comment agit le traitement au peroxyde d’hydrogène ?

En se diluant dans l’eau, le peroxyde d’hydrogène ou eau oxygénée va se transformer uniquement en eau et en oxygène ; il ne va donc pas, contrairement au chlore ou au brome, libérer des sous-produits de type chloramines. L’eau, ainsi saturée en oxygène, va acquérir un grand pouvoir oxydant.

Le pouvoir oxydant du peroxyde d’hydrogène est redoutable contre les micro-organismes (algues, bactéries, virus). En outre, il détruit les particules dont ceux-ci pourraient se nourrir, évitant ainsi leur réapparition et leur développement. C’est ainsi qu’on obtient une eau cristalline. Cela explique aussi pourquoi le peroxyde d’hydrogène est efficace pour se débarrasser d'une eau verte.

 

Utilisation du traitement au peroxyde d’hydrogène

Il peut être utilisé comme traitement régulier, mais aussi comme traitement choc.

Usage en traitement régulier

Le peroxyde d’hydrogène est doté de très bons pouvoirs oxydant et désinfectant, mais, malheureusement, n’a quasiment aucun pouvoir rémanent. Cela signifie que son action désinfectante est de très courte durée, à cause de l’absence de stabilisant. Pour cette raison, l’usage de ce produit en entretien doit être réservé aux bassins de petit volume, inférieurs à 30 m³, peu pollués et dont l’hydraulicité, c’est-à-dire l’efficacité de la filtration, est excellente.

Pour les bassins plus grands, les fabricants conseillent d’ajouter un traitement désinfectant à bon pouvoir rémanent, tel que le chlore ou le brome, mais aussi le PHMB. Associé aux deux premiers, l’oxygène actif va détruire les chloramines ou les bromamines et les retransformer en chlore ou brome actif. Combiné au PHMB, le peroxyde d’hydrogène fait office d’algicide et le PHMB assure la désinfection.

Usage en traitement choc

On l’a déjà dit, il est d’une efficacité redoutable contre les algues : il est donc tout à fait conseillé dans le cas d’une eau verte. En permettant la transformation des chloramines en chlore actif, il permet leur élimination quand le chlore se révèle inefficace : on parle alors de réactivation du chlore.

Attention : à l’état pur, ce produit est très agressif : sa manipulation doit donc se faire avec beaucoup de précautions.

Avantages et limites du traitement au peroxyde d’hydrogène

Comme tous les traitements de piscines, il a ses adeptes inconditionnels et ses détracteurs. Toutefois, pour pouvoir juger de sa réelle efficacité, il est impératif de respecter les consignes d’utilisation.

Les atouts

Il est écologique et doux pour les yeux et la peau : la sensation lors de la baignade est très différente de celle ressentie dans une eau traitée au chlore. Les personnes sensibles l’apprécient, car il n'est à l'origine d'aucune réaction cutanée. Il ne provoque également aucune corrosion des équipements métalliques de la piscine.

Il est compatible avec tous les autres traitements et avec tous les médias filtrants. De plus, ne contenant pas de stabilisant, il ne va bloquer ni son action, ni celle d’autres produits éventuels, comme c’est le cas pour le chlore. Il n’influe pas, non plus, sur le pH.

Les inconvénients

Son efficacité dépend énormément des conditions climatiques (rayonnement UV et température) : à plus de 30 °C, il perd toute son efficacité. En outre, le niveau de pH doit impérativement être maintenu entre 7 et 7,6.

Son très faible pouvoir rémanent limite son utilisation aux petits bassins. Pour ceux qui souhaiteraient l’utiliser pour de grands volumes, la mise en place d’un système de dosification automatique et le fonctionnement de la filtration en continu représentent les conditions minimales. Cependant, si on ajoute un traitement désinfectant, l’argument du produit écologique ne tient plus.

Le prix d’achat est encore relativement élevé et son utilisation sur des grands bassins pourrait se révéler littéralement ruineuse.

Acheter du peroxyde d’hydrogène pour traitement

Le peroxyde d'hydrogène est peut-être moins facile à trouver que la forme en poudre de l’oxygène actif, mais la plupart des piscinistes le commercialisent sous le nom d’oxygène actif liquide ou d’autres appellations commerciales ; la concentration en peroxyde est de 35 % environ. Sa formulation liquide est particulièrement adaptée à une injection par pompe doseuse. Un bidon de 20 litres coûte entre 80 et 110 €.

Ces pros peuvent vous aider